LA FWA MARCHE POUR LE CLIMAT !

Ce jeudi 4 avril, les agriculteurs et les agricultrices de la FWA se rendront à Bruxelles à l’appel des jeunes marcheurs pour le climat. Ils ont un message à porter : l’agriculture est certes partie du problème climatique, comme toutes les activités humaines, mais elle en est aussi victime et porteuse de solutions.

La FWA-UAW-FJA a lancé un appel à ses structures afin qu’une délégation d’agricultrices et d’agriculteurs représente le secteur à l’occasion de la Marche pour le climat de ce jeudi 4 avril à Bruxelles.

Les agricultrices et agriculteurs wallons sont aussi des citoyens, des consommateurs, des parents… Mais au-delà de ça, ils sont particulièrement concernés par la question climatique car ils en sont déjà les victimes. Sécheresse, inondations…sont des catastrophes pour les agriculteurs dont l’activité est étroitement liée aux conditions météorologiques.

L’agriculture, et singulièrement l’élevage, sont aussi régulièrement pointés du doigt comme étant responsables d’une part significative du problème. L’agriculture, c’est vrai, comme toutes les activités humaines, est productrice de gaz à effet de serre. Toutefois, le modèle agricole familial wallon présente, à cet égard, un bilan plutôt favorable. Alors que l’agriculture mondiale est responsable d’un quart des GES, notre agriculture wallonne n’en cause que 13%. Pourquoi ? Parce que nous avons, quoi qu’on entende parfois, un modèle agricole extensif, et un élevage intimement lié à la prairie. Ainsi, une ferme wallonne moyenne exploite une surface de 57 hectares environ, et élève une cinquantaine de vaches. On est très loin du modèle industriel et des « fermes usines » décrits régulièrement lorsqu’on parle de l’agriculture d’aujourd’hui ! La prairie, qui couvre 340.000 hectares en Wallonie, constitue un très efficace puit de carbone. Une étude réalisée par l’ULG Gembloux AgroBioTech montre par ailleurs que la prairie lorsqu’elle est pâturée, est encore plus efficiente à cet égard. Ainsi, alors que d’autres secteurs continuent à alourdir leur impact climatique (comme le transport), l’agriculture, elle, a réduit ses émissions de 20 % sur les 30 dernières années, et poursuit encore cette tendance baissière.

Championne toute catégorie du recyclage, l’agriculture produit très peu de déchets : les co-produits de la production végétale nourrissent les animaux, dont les effluents nourrissent la terre. Ce cycle est la base même de notre agriculture, dont les secteurs végétaux et animaux sont profondément interconnectés.

Enfin, l’agriculture wallonne s’adapte sans cesse. Elle est  productrice d’énergie verte : solaire, éolien, biométhanisation, biocarburants durables… Le secteur agricole compte sur la recherche pour soutenir ses efforts pour devenir encore plus durable en proposant des pistes innovantes applicables à notre modèle agricole wallon.

Ce 10 avril, la FWA organise également à Gembloux une journée d’info à l’intention des 12-18 ans afin de discuter avec eux de l’agriculture et notamment de son impact climatique.

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter