La Fédération Wallonne de l’Agriculture a appris par la presse ce mercredi 9 janvier, que deux sangliers positifs au virus de la peste porcine africaine ont été abattus par des chasseurs dans la zone d’observation renforcée. Cette découverte démontre que l’épidémie poursuit son extension vers la France. Elle provoque aussi de sérieuses inquiétudes parmi les éleveurs porcins du pays.

Ce mercredi matin, nous apprenions par la presse que deux sangliers malades de la PPA avaient été tirés par des chasseurs dans la zone d’observation renforcée, dans sa partie ouest. Depuis le début de la crise, nous prônons une communication transparente et rapide, et une pleine collaboration entre les divers acteurs concernés. Une fois encore, la FWA regrette amèrement que cette nouvelle et cruciale information n’ait pas été communiquée en priorité aux représentants des éleveurs porcins.

Les éleveurs sont évidemment extrêmement inquiets de l’avenir de leur activité, et cette nouvelle découverte vient encore renforcer ces inquiétudes légitimes.

En effet, la zone d’observation renforcée est, a priori, une zone supposée indemne, qui acquiert désormais le statut de zone infectée. Le Ministre annonce dans un communiqué qu’en fonction des nouvelles découvertes, les zones opérationnelles de lutte vont être adaptées.

Le fait que les nouveaux cas découverts soient très proches de la frontière fait craindre une extension de l’épidémie vers la France, ce qui serait catastrophique pour le secteur porcin européen dans son ensemble.

La FWA demande d’urgence des précisions quant au nouveau zonage, car cela impacte directement les éleveurs porcins qui jouxtent les zones actuelles et pourraient être englobés dans des zones plus étendues qui seraient définies.

La FWA rappelle qu’il est capital que l’information circule rapidement et de façon parfaitement transparente au sein du secteur et vers l’ensemble des acteurs concernés.

La FWA rappelle sa demande, déjà formulée à de multiples reprises, d’une présentation claire d’un plan stratégique chiffré et documenté de gestion de la faune sauvage dans et hors zone.

La FWA demande enfin la constitution d’un groupe de travail qui devra réfléchir à une stratégie pour préparer l’avenir du secteur porcin wallon. Les éleveurs porcins wallons auront en effet grand besoin d’une stratégie positive pour sortir d’une crise qui les touche très gravement et qui est visiblement loin d’être arrivée à son terme.

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter