Les céréales produites dans la zone à risque de peste porcine africaine (environ 15.000 tonnes) ne peuvent plus être valorisées dans la production d'aliments pour porcs jusqu’à nouvel ordre. L'AFSCA demande d’assurer une séparation stricte, dans la filière de transformation entre les lots provenant ...

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Devenir membre
Déjà membre ? Se connecter

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter