Des actions à tous les étages!

Posté le 29 mars 2017 | comment Aucun commentaires.

Répondant à une énième agression vis-à-vis de l’élevage bovin, les éleveurs de la Fédération Wallonne de l’Agriculture se sont invités dans une émission en direct de la RTBF (la Une) jeudi dernier en soirée. Emmenés par Pierre Vromman, président de la province du Brabant, et par le président de la commission «Productions Animales» de la FWA, nos éleveurs ont organisé une distribution de viande bovine de chez nous à la station Nivelles de l’autoroute Mons-Bruxelles.

Yvan Hayez

 

Quelques jours avant cette action visant à défendre notre Blanc Bleu Belge, le journaliste Benjamin Maréchal a interpellé ses auditeurs de l’émission radio «C’est vous qui le dites» (Vivacité) sur la consommation de viande bovine, et de BBB en particulier. Il réagissait en cela aux propos tenus par Ryan O’Leary, président de la compagnie aérienne irlandaise low cost Ryanair.

«Le BBB, c’est moche comme le péché», a-t-il notamment déclaré!   Cette nouvelle attaque à l’égard d’un fleuron de notre agriculture n’a pas manqué de susciter de nombreuses réactions parmi les affiliés de notre Fédération. Prenant les choses en main, Pierre Vromman, président FWA du Brabant, avec l’appui des services de la FWA, a organisé en un temps record, une action de sensibilisation en faveur de notre élevage Blanc Bleu Belge.

De fait, et outre son émission quotidienne sur Vivacité, Benjamin Maréchal anime également sur la Une (RTBF télé) une émission hebdomadaire qui se déroule en direct à la station de Nivelles. Une cinquantaine d’éleveurs se sont mobilisés en un temps record pour organiser la cuisson et la distribution de savoureux morceaux de BBB, avec le talent et la complicité de Martine Leclercq, de la toute proche Ferme des Nauves (Braine-le-Comte).

Cette action de communication fut sans conteste un succès médiatique. Bien qu’organisée sans l’accord formel de l’animateur, ce dernier a accepté de jouer le jeu. C’est ainsi qu’au fil du direct, notre action a été largement relayée. L’ouverture de l’émission s’est faite devant notre banderole FWA rappelant que «les agriculteurs remplissent nos assiettes et façonnent nos paysages», en présence de la délégation d’éleveurs qui entouraient l’animateur. Durant l’émission, une capsule a été enregistrée et diffusée, présentant les commentaires de Marie-Laurence Semaille, responsable du secteur bovin au sein de notre Service d’Etudes. L’animateur et certains de ses invités, connus du monde des médias ont également été filmés et diffusés en train de déguster et d’apprécier notre viande.  Enfin, peu avant la clôture de l’émission vers 23h30, l’un de nos éleveurs, Manu Laruelle de Faimes, a représenté la FWA dans une interview avec l’animateur de l’émission.

Cette action fut indiscutablement un succès, tant sur le plan de la mobilisation des éleveurs, que sur son impact médiatique. Retenus par la rencontre «Epis-Logues» programmée de longue date le même jour  à Gembloux, le président Joseph Ponthier et la présidente Marianne Streel ont rejoint les organisateurs de l’action à Nivelles, sur le coup de 23h, marquant ainsi leur disponibilité et leur soutien à cette remarquable action de terrain. 

Le lecteur trouvera dans la présente édition un large écho de la conférence «Epis-Logues» qui après avoir reçu l’économiste Etienne de Callataÿ, et le représentant du COPA, Arnaud Petit, recevait cette fois Olivier De Schutter, ex-rapporteur pour le «droit à l’alimentation» auprès de l’Organisation des Nations Unies. Une nouvelle fois, cette conférence «Epis-Logues» a rencontré son objectif premier,  à savoir nourrir et élargir la réflexion et le dialogue.

Enfin, une délégation des secrétaires de la Fédération Wallonne de l’Agriculture, emmenée par son président Benoit Charlier, a été reçue par le Ministre René Collin, en son Cabinet, vendredi dernier. L’objectif principal de cette rencontre était de la part des secrétaires, de faire part au Ministre des difficultés quotidiennes qu’ils rencontrent dans le traitement des dossiers et de services qu’ils offrent à nos affiliés. Cette rencontre s’inscrivait pleinement en appui de la dénonciation des excès administratifs formulée depuis des années par notre Fédération. Le Ministre Collin s’est déclaré parfaitement conscient du problème et a spontanément proposé une prochaine réunion associant les responsables concernés de son administration. Comme ils l’étaient lors de la rencontre de ce vendredi matin, les représentants de la FWA seront également présents lors de cette réunion programmée début mai.

Les 3 exemples relatés ci-avant témoignent du fait que la Fédération Wallonne de l’Agriculture, que ce soit par sa base, par son réseau de secrétaires ou par ses services propres, agit sans répit et en pleine complémentarité de l’ensemble de ses structures.

C’est notre force et notre fierté, c’est bien qu’il en soit ainsi. Merci à celles et ceux qui au quotidien se battent et se mobilisent pour faire vivre la FWA!

Articles pouvant vous intéresser