Ce jeudi 21 novembre, la commune d’Hastière avait prévu une grande battue visant à réduire drastiquement la population locale de sangliers, qui cause de nombreux dégâts dans les champs et les prés autant que chez les particuliers.

Cette décision, mûrement réfléchie et prise avec le concours du Service public de Wallonie – Département de la Nature et des Forêts, d’agents forestiers, les titulaires des droits de chasse et les chasseurs, avait été largement communiquée à la population, afin de prévenir du passage éventuel de chasseurs et rabatteurs sur le territoire de la commune et éventuellement à proximité des terrains privés.

Ce matin pourtant, les chasseurs et leur escorte ont replié bagage car certains citoyens se sont opposés à la tenue de cette journée de chasse.

La FWA regrette que des réactions émotionnelles prennent le pas sur la raison dans la question de la réduction des populations des sangliers.

Ceux-ci sont en effet trop nombreux sur le territoire wallon. Ils n’ont pas de prédateur naturel, et de ce fait, ne font pas l’objet d’une régulation de population sans l’intervention des chasseurs.

La FWA rappelle que cette surpopulation de sangliers pose de sérieux soucis en termes de dégâts, mais qu’elle est aussi très dommageable pour la biodiversité, puisque l’accroissement excessif de leur population empêche d’autres espèces de se développer.

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter