Plusieurs intercommunales viennent d’annoncer par communiqué qu’elles n’étaient pas favorables à la réouverture des recyparcs. La Flandre, quant à elle, prend la décision inverse et rouvre les parcs à conteneurs au grand public dès mardi. De son côté, la Ministre Tellier recherche des solutions pour arriver à un compromis acceptable. La FWA souhaite apporter son point de vue dans ce débat contradictoire.

La fermeture des recyparcs a eu un effet rapide et désastreux sur la propreté publique et particulièrement sur l’espace agricole. Les agriculteurs wallons ont constaté l’apparition de nombreux dépôts de détritus non récoltés, encombrants y compris, en bordure de leurs parcelles. Il y a une dizaine de jours, la FWA a lancé une campagne à ce sujet, afin de sensibiliser le grand public et le monde politique face à ces navrantes incivilités, qui ont un impact environnemental négatif indéniable.

Alors que des voix et opinions discordantes se font entendre, la FWA veut rappeler que les agriculteurs sont parmi les premières victimes des conséquences de la fermeture de ces recyparcs, et qu’il est indispensable que les autorités en prennent conscience et agissent pour protéger l’espace rural.

Les agriculteurs sont tout à fait conscients de l’impérieuse nécessité de protéger la santé de tous en évitant tant que possible d’ouvrir des lieux de rassemblement de population. Toutefois, la FWA est convaincue qu’il est possible d’organiser un mode de récolte des déchets non collectés, tout en protégeant les travailleurs des recyparcs, les citoyens et in fine, notre environnement et nos campagnes.

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter