Pour s’assurer de disposer d’un ensilage de maïs de qualité, il est primordial de ne pas échouer à l’ultime étape qu’est la récolte. Le stade optimal de maturité qui permet de remplir cet objectif se situe entre 32 et 35 % MS. Cependant, choisir le bon moment pour récolter reste souvent une décision difficile tant les facteurs à prendre en compte sont nombreux. Pourtant, une mauvaise décision peut avoir de très lourdes conséquences sur les performances zootechniques et économiques des élevages. Afin d’apporter une aide à la décision, le Centre Pilote Maïs, subventionné par le Ministère régional wallon de l’agriculture, a mis en place un réseau d’observation de l’évolution de la maturité du maïs ensilage. Ce réseau compte 78 sites d’observation représentatifs des différentes zones agricoles de haute et moyenne Belgique. La région wallonne a été subdivisée en 13 zones agricoles et chacune des zones est représentée par 6 sites d’observation. Un relevé hebdomadaire est effectué sur l’ensemble du réseau par les organismes actifs au sein du Centre Pilote Maïs (CARAH, CIPF, OPA, Centre de Michamps et CPL-VEGEMAR). Les résultats sont immédiatement consultables sur le site internet du CIPF (www.cipf.be).

La saison culturale 2020 est de nouveau très particulière. Après un hiver très arrosé, le printemps s’est montré nettement plus sec de sorte que le maïs fourrage a généralement pu être semé à date normale mais dans un sol déjà asséché en surface. La majorité des semis ont eu lieu lors de la dernière décade d’avril, voire tout début mai. Le mois de mai est resté extrêmement sec de sorte que le démarrage en végétation a souvent été laborieux avec des levées souvent irrégulières et échelonnées dans le temps. Les plantes ont pu réellement se développer à partir de juin et juillet avec le retour de quelques pluies. Le mois d’août est marqué par la chaleur et de nouveau la sécheresse, parfois des orages ont soulagé certaines régions. Nous nous retrouvons donc aujourd’hui avec un maïs qui est une dizaine de jours à l’avance par rapport à la normale.

Les maturités reprises dans le tableau ci-dessous concernent des prélèvements de plantes de maïs correctes avec des épis formés.

Au Centre du Pays, en zones limoneuses, les maturités des parcelles semées lors de la dernière décade d’avril varient généralement entre 26 et 31 % de MS pour les variétés précoces et entre 25 et 30 % de MS pour des variétés un peu plus tardives. Les fourchettes de maturité sont assez larges cette année, traduisant une forte hétérogénéité d’un champ à l’autre selon les conditions locales. La Campine hennuyère est plus avancée avec des récoltes de variétés précoces qui peuvent s’organiser dès cette semaine. Dans les autres cas, les récoltes des variétés précoces en régions limoneuses favorables s’organiseront à partir du 10 septembre afin d’atteindre le stade optimal de maturité, le rafraichissement actuel des températures devrait ralentir la progression. Les variétés plus tardives suivent de près avec seulement une semaine de retard pour cette gamme variétale. De sorte que ces variétés atteindront probablement le stade optimal de récolte entre le 15 et le 20 septembre. Les semis de début mai accusent un retard de 1 à 3 % de matière sèche, soit environ une semaine à 10 jours de retard. Partout, quelques parcelles ont déjà été récoltées, principalement celles qui ont connu des aléas climatiques graves ou parfois des semis très précoces autours du 15 avril.

Au sud du sillon Sambre-et-Meuse, la région jurassique se retrouve généralement dans la même gamme de maturité que les régions du Centre les plus avancées, avec des variétés précoces entre 27 et 30 % de MS et des variétés plus tardives entre 26 et 29 % de MS.

Là-bas, la récolte des situations les plus favorables pourraient débuter aussi à partir du 10 septembre avec des variétés plus tardives qui suivront une semaine à 10 jours plus tard. Dans cette région, certaines parcelles sur sols sablo-limoneux peuvent présenter une avance de maturité.

La manière d’évaluer la maturité du maïs ensilage est sans arrêt remise en question par les dernières évolutions climatiques. Les vérités d’hier ne sont plus toujours d’actualité aujourd’hui. Cette année, il n’est pas rare d’observer des plantes de maïs avec une partie tiges-feuilles visiblement desséchée mais dont les épis ne sont toujours pas mûrs, avec une fraction d’amidon laiteux encore importante. Dans ce contexte, l’observation de ses propres parcelles et éventuellement la détermination du taux de matière sèche d’un échantillon permettront de mieux appréhender la maturité de vos maïs. Comme toujours, les organismes partenaires du Centre Pilote Maïs peuvent vous aider.

Cette année encore, suite aux sécheresses et à la chaleur, sur sols très drainants et/ou superficiels avec des réserves en eau très limitées, il est possible de rencontrer de nouveau des maïs sans épis ou avec épis très mal formés. Pour ces situations et surtout si la partie tiges-feuilles se dessèche, il faut récolter sans délai. En effet, il n’y a plus rien à espérer pour de telles situations. D’autant plus que les prévisions météorologiques à long terme n’envisagent pas de précipitations conséquentes pour les semaines à venir.

Le suivi organisé dans les prochaines semaines permettra d’affiner ces premières projections selon les dernières évolutions météorologiques. Les prélèvements dans les autres régions du sud sillon Sambre-et-Meuse débutent cette semaine.

Le Centre Pilote Maïs

logoCentreMais

 

 

 

Situation des maturités du maïs ensilage

(estimation des teneurs en M.S. valable pour la semaine n° 36 du 31/08 au 07/09/2020)

Régions agricoles et sites

Variétés plutôt précoces
(FAO < 230)

Variétés plus tardives
(FAO > 230)

Du 31/08 au 07/09/2020

Du 2 au 9/09/19

Du 3 au 10/09/18

Du 31/08 au 07/09/2020

Du 2 au 9/09/19

Du 3 au 10/09/18

Zone Limoneuse Est +Basse Meuse

(Eben-Emael, Geer, Oleye, Perwez, Piétrain, Visé)

De 28 à 31 %

26,5 %

Réc

De 27 à 30 %

24,5 %

Réc

Zone Limoneuse Centre + Sablo-limoneuse

(Bossut, Bothey, Ernage, Lecluse, Obaix, Rêves)

De 27 à 30 %

26,5 %

Réc

De 26 à 29 %

24,5 %

Réc

Zone Limoneuse Ouest

(Ath, Dour, Melles, Ostiches, Soignies, Villers-Saint-Amand)

De 26 à 30 %

27,5 %

Réc

De 25 à 28 %

25,5 %

Réc

Campine hennuyère

(Baudour, Jurbise, Quevaucamps, Stambruges, Villerot, Wadelincourt)

De 29 à 32 %

27,5 %

Réc

De 28 à 31 %

26,5 %

Réc

Région jurassique

(Aix-sur-Cloie, Autelbas, Châtillon, Etalle, Saint-Vincent, Schockville)

De 27 à 30 %

27,5 %

35 %

De 26 à 29 %

25,5 %

33 %

 

 

Les avertissements sont disponibles sur le site du Centre Pilote Maïs (www.centrepilotemais.be).  Ils sont réalisés grâce au concours du Ministère régional de l’Agriculture, du CARAH de Ath, du CIPF, du CPL-VEGEMAR (Province de Liège-Agriculture), de l’OPA de Ciney et du Centre de Michamps. Les avis ne peuvent être diffusés sans l’accord du Centre Pilote Maïs.

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter