Aurélie Noiret

La décision sur la procédure à suivre pour réduire les résidus de CIPC dans les entrepôts et équipements liés aux pommes de terre a été prise vendredi dernier. Les principes directeurs de ce protocole sont :

 

  • Les entrepôts doivent être nettoyés dès que la récolte de 2019 a été déchargée
  • Toujours utiliser des équipements de protection individuelle et veiller à la sécurité
  • Garder une trace écrite et/ou des photos de ce qui a été nettoyé, comment et quand
  • Nettoyer de haut en bas
  • Avoir une attention spécifique sur les zones présentant un risque de contamination accru

Au niveau des méthodes de nettoyage, il est nécessaire de réaliser un nettoyage à sec en premier (balai + aspiration) avant un éventuel nettoyage à l’eau uniquement si nécessaire et en veillant à une bonne gestion des eaux usées.

Retrouver le protocole complet avec les directives de nettoyage, la liste d’autocontrôle du nettoyage ainsi que le guide d’inspection visuelle et l’infographie en cliquant sur ce lien

 

    Zoom FWA

     

    • Dès les premières annonces de remise en question de la substance active, la FWA s’est préoccupé de l’impact économique de la disparation du CIPC et a défendu les producteurs au niveau des autorités
    • Nous rappelons dans toutes les réunions, courriers,… sur le dossier que les producteurs ont toujours utilisés une substance active agrée. Ils sont les premiers impactés par la disparition de celui-ci et, à condition qu’il respecte les procédures de nettoyage, il ne peut pas faire disparaitre tout le CIPC des hangars de stockage en quelques semaines. C’est pour cette raison que la FWA a directement argumenté pour avoir une période de transition en matière de limite maximale en résidu afin que les producteurs puissent continuer à utiliser les hangars dans lesquels ils ont investis
    • Nous avons défendu que le nettoyage puisse être fait par l’exploitant et pas par une entreprise spécialisée, qu’un balayage répété puisse être considéré comme suffisant
    • Nous avons défendu que ces exigences s’appliquent de la même manière aux agriculteurs et aux négociants transformateurs
    • Nous avons plaidé au niveau européen et chez le Ministre Ducarme pour que la LMR temporaire prenne en considération les retards de chargements des pommes de terre suite à la crise du coronavirus qui diminuera le temps disponible pour nettoyer et aérer les hangars. Nous n’avons pas encore la réponse à cette demande
    • Nous avons demandé au Ministre Ducarme pour que l’utilisation du CIPC soit prolongée jusqu’au mois d’août en raison des retards de chargement dû à la crise. Une réunion va avoir lieu prochainement.
    • Un groupe de travail « CIPC » a été créé dans Belpotato

    Les directives de nettoyage CIPC dans les stockages de pommes de terre expliquées en vidéo. 
    Retrouvez ci-dessous le webinaire présentant les mesures obligatoires de nettoyage à réaliser:

    Vidéo embed

    Devenir membre FWA

    Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
    Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
    Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
    Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

    Inscrivez-vous à notre newsletter