En septembre 2020 nous informions via Plein Champ de la réduction du délai de grâce d’un certain nombre de produits. La FWA a interpellé l’administration et le nouveau Ministre fédéral de l’Agriculture, en mettant l’accent sur l’impact économique engendré dans les exploitations agricoles concernées.  Cet appel à reçu une suite favorable, l’administration nous informe des dispositions suivantes (disponible sur phytoweb) https://fytoweb.be/fr/nouvelles/modification-des-delais-de-grace-pour-les-autorisations-base-de-chloridazon-quinoclamine

C’est au hasard de la lecture des communiqués du site phytoweb que nous avons appris la «réduction du délai de grâce» de huit matières actives. Justifiée par un changement d’avis au niveau européen, cette décision avait ni plus ni moins pour effet d’interdire subitement l’utilisation des produits phytosanitaires les contenant alors que la fin de la période d’utilisation avait jusqu’ici été annoncée au terme de la prochaine campagne.

Nous avons publié cette information dans notre édition du 17 septembre, ce qui a évidemment provoqué des réactions chez bon nombre d’entre vous. Vous étiez en effet nombreux à encore disposer, en toute légalité, d’une certaine quantité de ces produits que vous comptiez appliquer, toujours en parfaite légalité, au printemps prochain sur vos betteraves ou vos céréales selon le cas? Et on vous annonçait que du jour au lendemain, ces produits étaient interdits d’usage! Enfin, du jour au lendemain, ce n’est pas tout à fait exact dans la mesure où on vous laissait encore royalement deux semaines et même parfois carrément 1,5 mois pour les utiliser. Sauf que des désherbants betteraves ou des fongicides et des régulateurs de croissance céréales, on n’en a pas vraiment l’usage en automne!

En pratique et en fonction du stock de chacun, cela pouvait représenter une perte non négligeable.

Pour rappel, certains de ces produits étaient jusqu’ici d’utilisation relativement courante. C’est notamment le cas de ceux à base de chloridazon (Pyramin et consorts), bien connus en désherbage de la betterave, de l’imazaquin (Meteor), régulateur de croissance, du fenpropimorphe (Corbel), fongicide céréales ou encore du thimethoxam (Cruiser), insecticide utilisé en traitement de semences.

La date limite d’utilisation de ces produits avait été fixée de longue date au 30 juin 2021 ou au 31 octobre 2021, selon le cas. Et voilà que sans coup férir, elle passait au 30 septembre 2020 ou au 31 octobre 2020! Inadmissible.

 

La FWA obtient gain de cause

La FWA est alors intervenue à la fois auprès de l’Administration en charge de cette problématique et du Ministre fédéral de l’Agriculture et nous avons été entendus.

L’information vient de tomber et, au moment où vous lirez ces lignes, elle devrait être confirmée sur phytoweb.

C’est ainsi que les produits à base de chloridazon, quinoclamine et imazaquin peuvent finalement être utilisés jusqu’au 30 juin 2021 comme c’était initialement prévu. Il s’agit en l’occurrence de Better SC, Bietazol, Booster 520, Chlordex SC, Fiesta New, Pyramin SC 520 et Pyroquin TDI SC pour le chlodidazon, du Meteor 369 SL et du Mondium pour l’imazaquin et du Mogeton pour la quinoclamine.

Attention cependant: pour ces produits à base de chloridazon, afin d’éviter tout dépassement des futures limites maximales de résidus dans les cultures suivantes, seules les céréales d'hiver pourront être semées comme cultures suivantes à l'automne 2021. Au printemps 2022, seules les betteraves et des céréales pourront être semées ou les plants de pommes de terre pourront être cultivés comme cultures suivantes.

En ce qui concerne le Corbel (fenpropimorf), il pourra lui aussi être utilisé jusqu’à la date initialement prévue, en l’occurrence le 31 octobre 2021. Les négociants pourront, quant à eux, le commercialiser jusqu’au 31 mars 2021.

Pour ce qui est du Cruiser (thiamethoxam), il peut être utilisé jusqu’au 31 mai 2021 pour le traitement des semences.

Pour les autres produits concernés par la «réduction du délai de grâce», il n’y a pas de changement dans la mesure où ils peuvent de toute façon encore être utilisés jusqu’au 30 juin 2021 (Trigard), 31 décembre 2021 (Rocket), voire même jusqu’au 31 janvier 2022 (Envidor).

Si l’on peut se réjouir de l’adaptation qui permettra une certaine utilisation au printemps 2021 de produits achetés dans le total respect de la législation, on doit regretter la confusion et le peu d’informations données sur ces changements.

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter