La traditionnelle réunion entre l’agrofront et la branche Synagra de FEGRA a eu lieu fin mai afin de discuter des modalités de réception pour la récolte 2019 et des autres actualités du secteur. Rappelons que pour l’affiche verte, il ne s’agit plus d’une concertation mais bien d’une information du négoce aux producteurs.

Aurélie Noiret

Modalités de réception 2019 : suppression de la dernière bonification

Une fois de plus, l’affiche verte s’est appauvrie avec la suppression de la bonification pour l’avoine. Cette situation est pour nous fort regrettable tant symboliquement vu qu’il s’agissait de la dernière bonification que pour les producteurs de cette céréale. Celle-ci représente plus de 3600 ha emblavés en 2019 en Wallonie et nous ne comprenons pas la suppression des bonifications de celle-ci vu que certaines de ces avoines sont utilisées en alimentation humaine qui a des exigences plus importantes. Le reste de l’affiche verte n’a pas été modifié.

Réapparition de l’ergot

La diminution des désherbages, l’utilisation de semences non traitées… sont autant de facteurs qui favorisent l’apparition de l’ergot. L’ergot fut nettement plus présent lors de la récolte 2018. Il est donc important de veiller à la bonne gestion de la culture et de se souvenir que c’est une maladie à déclaration obligatoire chez le négociant. Vous pouvez lire plus d’informations sur les moyens de lutte contre l’ergot dans l’article paru dans le livre blanc en septembre 2018 reprit dans ce journal.

Création d’une Organisation de branche

Les membres de l’Agrofront ont présenté leur demande de création d’une organisation de branche (OB) qui est permise via les nouvelles règles de marché mises en place par la Commission Européenne et comme cela s’est fait pour le secteur du lait et de la viande bovine et se négocie pour le secteur des pommes de terre. Une fois valablement constituée, les OB acquièrent un niveau de représentation officielle des secteurs qu’elle regroupe. Elle peut également être soutenue les autorités lors de décisions importantes sur la politique de prix et de contractualisation, la qualité, la durabilité et la communication vers les citoyens à la recherche d’informations objectives. De telles décisions extra-légales nécessitent l’accord des deux régions. Dans ce type d’organisation, il est aussi possible de parler de prix sous certaines conditions tout en respectant le droit de la concurrence.

Pour l’Agrofront, la mise en place de ce type de structure, permettrait de renforcer le secteur céréalier et des oléo-protéagineux, ce qui est bien indispensable au vu des besoins du secteur. Pour y parvenir, il est primordial d’associer la branche Synagra de FEGRA à cette organisation.

La FWA a également présenté les demandes du SPF économie pour pouvoir certifier le calibrage des instruments de mesure en céréales.

Certification Vegaplan

La fin du remboursement du malus pour les agriculteurs qui se font certifier pour le standard Vegaplan arrive ce 30 juin. L’objectif de cette mesure était de permettre aux négoces d’avoir 80% de leur volume de céréales certifiées pour qu’ils puissent continuer à être certifié. Si la plupart des négoces semblent avoir réussi à atteindre cet objectif, certains plus petits négoces situés en région herbagères ont des difficultés à y parvenir ce qui fait craindre l’apparition de problème d’écoulement des céréales dans certaines entreprises. 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter