De nouvelles mesures d’urgence pour limiter la propagation du Coronavirus COVID 19 viennent d’être décidées au niveau fédéral ce 23 mars 2020. Elles entreront en vigueur d’ici quelques jours, dès la publication de l’Arrêté Ministériel (AM) au Moniteur Belge.

Certains éléments de l’arrêté portaient grandement à confusion et la Fédération Wallonne Horticole a demandé des éclaircissements complémentaires, qui ont été apportés par le Cabinet Ducarme en soirée, pour bien mesurer la portée de ces dispositions pour notre secteur horticole. Des réunions ont encore lieu quant à l’interprétation…  

En voici le résumé à ce jour :

 

  • L’AM du 23 mars 2020 tient compte

de l’évolution exponentielle du nombre de contaminations en Belgique, et du nombre de décès intervenus depuis le 13 mars

- du taux d’engorgement des hôpitaux qui devient critique

- du danger que représentent les rassemblements dans des lieux clos et couverts, mais également en plein air, pour la population

=> Les autorités jugent qu’il est trop tôt pour relâcher la pression et adoucir les mesures prises précédemment, compte tenu du danger actuel que représente le COVID 19.

 

  • Tous les commerces et magasins doivent rester fermés, à l’exception des magasins mentionnés à l’article 1 de l’AM, c’est-à-dire :

les magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit ; 

- les magasins d’alimentation pour animaux ;

- les pharmacies ;

- les librairies ; 

- les stations-services et fournisseurs de 
carburants et combustibles; 

- les coiffeurs, lesquels ne peuvent recevoir qu’un 
client à la fois et sur rendez-vous. 

 

=> Les jardineries ou magasins spécialisés horticoles ne peuvent pas ouvrir aux consommateurs.

=> Le ‘take away’ (l’enlèvement) par le consommateur est limité aux produits alimentaires (food) et donc interdit pour les magasins de produits horticoles.

=> La livraison à domicile est autorisée.

=> Les magasins qui vendent à titre principal de l'alimentation ou alimentation pour animaux peuvent continuer à vendre des fleurs et plantes. Par contre, un magasin qui propose à titre secondaire de l’alimentation (humaine ou pour animaux) doit rester fermé (ex. une jardinerie ou un Brico).

 

  • Le commerce B to B est autorisé. 

=> vous pouvez vendre des plantes aux entrepreneurs de P&J ou à d’autres professionnels.

 

  • L’activité de production horticole reste autorisée.

=> Vous et votre personnel pouvez continuer à travailler dans vos exploitations mais en respectant scrupuleusement les mesures d’hygiène et de distanciation sociale obligatoires. A défaut, vous risquez une amende et, en cas de 2ème infraction, vous devrez fermer.

 

  • L’AM du ce 23 mars est d’application jusqu’au 5 avril inclus.

=> Le Cabinet du Ministre Ducarme est conscient des enjeux économiques cruciaux pour les horticulteurs en cette saison. Si les chiffres de l’épidémie montrent une amélioration de la situation dans les 2 semaines, nous pouvons espérer que les mesures touchant nos entreprises pourraient être adoucies.

 

En attendant, restez très prudents, appliquez les consignes et faites-les appliquer par votre entourage ; il en va de votre santé et de celle de vos proches !  Plus on sera nombreux à agir de façon responsable, plus vite on peut espérer sortir de cette crise.

 

Comme la FWA, la FWH reste mobilisée pour les horticulteurs et continue  à relayer leurs préoccupations vers les autorités.

La FWH  travaille à un communiqué de presse à destination des consommateurs dont le message serait : « Attendez avant d’acheter des plantes, il est trop tôt, et si vous êtes vraiment pressés, faites-vous livrer par un horticulteur professionnel ! »

Horticulteurs, merci de signaler par mail à la FWH (fwh@fwhnet.be) si vous organisez des livraisons : la FWH  tâchera de vous mettre en évidence auprès des consommateurs.

Bon courage à tous.

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter