Interview de Marianne Streel, présidente de la FWA

La Foire agricole de Libramont est la plus grande foire en plein air d’Europe et l’événement agricole à ne pas manquer cet été. La Fédération Wallonne de l’Agriculture y sera présente sur le stand 29.18. L’occasion de revenir avec la présidente Marianne Streel sur le modèle agricole familial que nous défendons et sur les grands projets mis en place cette année au sein de la FWA!

 

Propos recueillis par Mathilde Guillaume

 

Pleinchamp: La Foire de Libramont revient en présentiel après deux années d’absence, qu’est-ce que cela vous évoque?

 

Marianne Streel: «La Foire de Libramont, c’est quatre jours au cœur de l’été  durant lesquels les agriculteurs se retrouvent pour partager des moments conviviaux, voire festifs : pour se revoir et échanger entre eux, mais aussi avec tous les acteurs en amont et en aval du secteur et les partenaires économiques avec lesquels nous travaillons tout au cours de l’année.

C’est encore un énorme champ de foire avec de nombreux événements et présentations : concours de bétail, démonstrations de machines, jumpings… mais aussi conférences et rencontres pour s’informer sur les pratiques agricoles innovantes qui font de notre agriculture un secteur plus durable, économiquement, environnementalement et socialement parlant.

Pour terminer, c’est aussi une belle opportunité pour les agriculteurs, les organisations agricoles et les différentes filières d’expliquer les actions positives mises en place aux citoyens, consommateurs, décideurs politiques, administration et aux acteurs de la filière, grâce à la couverture médiatique de l’événement.

Pour la FWA, ce sera également l’occasion de rappeler nos revendications pour défendre l’agriculture familiale, modèle que nous considérons comme le plus à même à fournir de façon durable une alimentation de haute qualité ainsi que tous les services que l’agriculture rend à la société.»

 

PC: Pourquoi être présent à la Foire de Libramont est-il si important aux yeux de la FWA?

 

MS: «La Foire est un moment-clé pour échanger sur notre stand entre membres, élus, agriconseillers et personnel de la FWA: il faut pouvoir parler des difficultés rencontrées sur le terrain, mais aussi des solutions envisagées ou déjà apportées.

Avoir une visibilité auprès des agriculteurs, des décideurs, des médias et des familles qui visitent la Foire, afin de présenter notre vision de l’avenir de l’agriculture familiale wallonne, ainsi que rappeler nos revendications pour défendre cette vision, nous semblent également essentiels.

C’est également l’occasion de faire le point sur tous les dossiers et projets sur lesquels la FWA a travaillé durant l’année écoulée.»

 

 

PC: Ici commence un monde durable… Qu’est-ce que ce thème vous inspire?

 

MS: «Tout d’abord un peu d’abattement, car il m’est inconcevable de devoir sans cesse devoir rappeler que l’agriculture est un secteur durable. C’est un secteur, quelles que soient nos productions, qui n’a eu de cesse d’être en constante évolution depuis 70 ans, que ce soit grâce à la recherche ou aux innovations continues qu’il intègre à ses pratiques de travail afin de toujours diminuer son impact et d’être acteur de solutions aux défis qui se présentent à notre société.

Ce thème nous donne cependant l’opportunité de (ré)expliquer tout ce que l’agriculture amène de positif à la société : une alimentation de qualité, sûre et saine au quotidien, une traçabilité tout au long de la filière et des spéculations, des solutions aux défis journaliers de l’alimentation, la protection et préservation de l’environnement et de la biodiversité, la lutte contre le dérèglement climatique… Les agriculteurs sont bien conscients de ces enjeux et ont plus que jamais la volonté de jouer leur rôle à ces différents niveaux.

Cette thématique permet aussi de rappeler les difficultés qui se posent à la société et au secteur. Je pense notamment à la transmission des exploitations (rappelons que l’âge moyen de l’agriculteur est de 58 ans) : pour préserver notre modèle d’agriculture familiale wallonne, il est essentiel que les exploitations soient reprises par des jeunes (déjà issus du milieu agricole ou non) qui vont, comme les générations précédentes, préserver les ressources naturelles et bâtir le futur de notre agriculture.»

 

 

PC: La Foire de Libramont est avant tout un lieu d’échanges et de rencontres, avec les agriculteurs, mais aussi avec les citoyens et les décideurs. Quels rendez-vous incontournables jalonneront ces 4 jours de foire?

 

MS: «Notre premier rendez-vous important, sera la traditionnelle inauguration du stand FWA qui aura lieu le vendredi 29 juillet de 13h à 15h. Mon discours détaillera aux décideurs politiques, partenaires économiques, acteurs des filières et agriculteurs les dossiers - défendus et en cours - importants pour la FWA, nos craintes pour l’agriculture de demain, ainsi que nos revendications et solutions envisagées pour une agriculture d’avenir, viable et vivable.

Une présentation de notre vision de l’énergie à la ferme avec notre partenaire Broptimize se déroulera sur le stand le samedi 30 juillet de 10h à 11h. En cette période troublée, il est d’autant plus important de réfléchir ensemble à des solutions à la fois pour l’énergie utilisée dans nos exploitations, mais aussi pour celles qui pourraient être fournies aux citoyens.

Deux projets qui me tenaient particulièrement à cœur seront aussi présentés sur le stand lors de la foire : Coopagri (dimanche 31 juillet de 10h à 11h) et TransmiFerme (lundi 01er août de 10h à 11h).

Coopagri est la nouvelle fédération de la coopérative agricole que la FWA, la FWH et l’UAW viennent de créer. Les pistes principales pour améliorer la durabilité économique et sociale des exploitations sont la coopération, la formation et la bonne gestion des fermes. Persuadé que la collaboration entre agriculteurs est toujours bénéfique pour répondre aux défis de demain, Coopagri vise à informer, accompagner, former et fédérer les acteurs de la coopération, quel que soit le stade de leur projet.

Le projet TransmiFerme répond quant à lui à un enjeu primordial pour l’avenir de l’agriculture familiale. Il est important de se préoccuper du repreneur afin qu’il réussisse la reprise de son exploitation, mais il est aussi primordial de réfléchir avec le futur cédant à la remise de son exploitation quelques années avant son interruption. TransmiFerme est là pour répondre à des questions telles que comment cela va-t-il se passer? Sous quelle forme? A qui vais-je pouvoir remettre? Comment le faire de façon durable pour tous? L’objectif de la FWA est de sensibiliser le cédant aux différentes solutions possibles, avec comme objectif la réussite du projet de transmission à la génération suivante.

Le lundi vers midi, nos agriconseillers (nous ne les appelons plus secrétaires suite à leur nouvelle charte) nous accueillerons nous, les agricultrices et agriculteurs, pour un apéro sur le stand FWA

 

PC: Un petit mot pour conclure?

 

MS: «Cette Foire de Libramont sera importante pour la FWA, déjà pour retrouver ces moments de convivialité qui nous ont tant manqué ces deux dernières années, mais aussi pour faire passer le message de l’importance de la préservation de notre agriculture familiale: l’agriculture est un des secteurs les plus respectueux de la durabilité environnementale, tout en restant des plus performantes au niveau de ses productions. La Foire est une vitrine au travers de laquelle on peut montrer aux citoyens et aux décideurs que les agriculteurs travaillent bien et continueront à le faire. Pour cela, il faut cependant leur faire confiance et les aider à passer le cap de cette dure crise socio-économique qui touche également l’entièreté du système alimentaire jusqu’aux consommateurs. Il faut notamment que le secteur, afin d’être toujours plus efficient, soit accompagné par la recherche. Quant aux décideurs politiques, ils doivent  valoriser tout ce qui a déjà été fait de positif et tenir compte de la réalité de terrain, tout en restant conscients que les mesures proposées doivent rester réalistes et réalisables (en se basant notamment sur les trois piliers de la durabilité et les bases de l’agronomie. Tout cela en permettant aux consommateurs de garder une alimentation à un prix qui leur soit abordable afin que nos produits trouvent des débouchés tout en veillant à un revenu correct pour les producteurs.

 

Je vous souhaite à tous une belle Foire de Libramont et à très vite sur le stand de la FWA!»

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter