Durant ce mois de février 2021, l’Arsia a recensé 10 troupeaux avec une perte du statut indemne à l’IBR. Ces recontaminations ont en commun l’achat d’un bovin venant d’un même lot. Même si l’ensemble des animaux de ce lot n’était pas positif à l’IBR au départ, il est fort probable qu’ils y ont été contaminés.

On ne peut que rappeler l’interdiction d’introduction dans un cheptel indemne de l’IBR des animaux entrés en contact avec des animaux IgE positifs. Ces animaux présentent un risque sanitaire car la séroconversion peut apparaitre que plus tard.

Les achats sont un risque majeur dans la recontamination d’un cheptel indemne. Il existe fort heureusement des moyens pour se préserver.

Avant toute chose, il est primordial d’effectuer une véritable quarantaine tant que les résultats des prises de sang à l’achat ne sont pas connus. La séparation stricte des animaux achetés avec le reste du troupeau permet de protéger son statut.

En tant que responsable d’une exploitation, l’éleveur est en droit d’exiger une garantie sanitaire maximale pour toutes personnes étrangères entrant dans la ferme. La sécurité sanitaire du troupeau est à ce prix.

Il est important de prendre conscience que laisser une bombe virale entrer dans son exploitation aura un impact néfaste surtout en cette période. En effet, la Belgique va entrer de plein pied dans la phase finale de la lutte contre l’IBR. Malheureusement, cette série de recontamination risque de mettre à mal la réussite de ce projet.

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter