Via un communiqué de presse, le SPW signalait en février dernier  que les attaques de loup enregistrées durant le mois de janvier dans la région de Verviers étaient bel et bien le fait d’un loup subadulte originaire de Flandre à la recherche d’un territoire pour y installer sa meute. Et non pas des loups installés dans les Hautes-Fagnes. L’auteur des attaques a été localisé en Allemagne, à une centaine de kilomètres du lieu de son dernier méfait.

 

Un loup a beaucoup fait parler de lui durant le mois de janvier du côté de Verviers. Tantôt photographié, tantôt filmé, il a également été reconnu comme l’auteur de plusieurs attaques sur des proies domestiques. Les analyses génétiques ont livré de précieuses informations sur son identité et sur ses déplacements.

Au fur et à mesure des résultats des analyses génétiques, on a pu même retracer son parcours. Parti d'Allemagne, il a passé la frontière à plusieurs reprises, pour venir commettre ses attaques sur des proies domestiques chez nous:  Sart-Lez-Spa (le 16/01), à Elsenborn (le 18/01), à Schleiden (côté allemand, le 20/01), à Dolhain et Elsaute (le 30/01).

Le retour du loup sur notre territoire a de quoi inquiéter les éleveurs. C'est pourquoi la FWA a décidé d'y consacrer une après-midi de réflexion le 24 juin prochain. Une séance ouverte également au grand public.

 

Plus d'infos en cliquant sur la photo ci-dessous.

 

 

loup waimes

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter