Dans le cadre du projet Res’eau, la FWA propose aux agriculteurs de certaines régions une aide financière pour équiper leur pulvérisateur d’une cuve de rinçage, de gyrolaveur(s) ou encore d’un kit de rinçage externe. Si vous pensez répondre aux conditions d’éligibilité détaillées plus bas, n’hésitez pas à introduire votre candidature: l’aide peut atteindre 2000€.  La Directive Cadre européenne sur l’Eau impose d’atteindre le bon état des masses d’eau pour 2027 au plus tard. Le dernier état des lieux montrait que sur les 34 masses d’eau souterraine de Wallonie, 14 étaient en mauvais état, essentiellement dû aux concentrations en nitrate et produits phytosanitaires.

 

Obligations nouvelles

Depuis avril 2019, un nouvel Arrêté du Gouvernement wallon impose certaines conditions nouvelles en matière de gestion des risques de pollutions ponctuelles liées aux manipulations des produits et des effluents phytopharmaceutiques.

C’est ainsi que la législation permet le rinçage interne de la cuve au champ. Pour cela, le pulvérisateur doit être équipé d’une cuve de rinçage d’un volume minimum de 10% du volume nominal de la cuve principale si le pulvérisateur dispose d’un gyrolaveur/rotobuse de rinçage interne ou de 20% en l’absence de ce système de rinçage. Cette cuve peut soit être connectable au pulvérisateur ou directement embarquée sur le pulvérisateur.

D’autre part, tout agriculteur, déclarant effectuer 100% des lavages externes de son pulvérisateur au champ, doit pour cela disposer d’un kit de lavage. Il consiste en une lance assortie d’un tuyau d’une longueur suffisante pour permettre de travailler autour du matériel de pulvérisation.

C’est dans cette optique que s’inscrit une action pilote du projet Res’eau visant à octroyer une aide technique et financière à l’adaptation des pulvérisateurs existants.

 

Présentation de Res’eau

Lancé en septembre 2019, le projet Res’eau de la FWA financé par la SPGE (Société publique de la gestion de l’eau) a pour objectif de soutenir les initiatives favorables à la protection de la ressource en eau. Il est orienté sur les innovations en matière de protection de la ressource en eau.

La FWA a proposé ce projet pour associer le monde agricole à cette démarche et ainsi mettre en lumière les pratiques favorables mises en œuvre par nos agriculteurs wallons.

Le projet Res’eau est subdivisé en trois axes.

- La mise en avant des initiatives des agriculteurs en faveur de l’eau et ceci conjointement à la création d’un réseau permettant la diffusion de ces pratiques entre agriculteurs.

- L’aide à l’adaptation des pulvérisateurs pour répondre aux critères de la nouvelle modification de la législation d’avril 2019.

- La rédaction d’une check-list afin de diminuer le risque de pollutions ponctuelles potentielles liées à la présence de puits au sein des exploitations.

Ce projet permet donc de montrer que les agriculteurs wallons sont proactifs et sont aussi des acteurs de la protection de l’environnement.

 

Appel à projets «Adaptation des pulvérisateurs»

Le projet «Adaptation des pulvérisateurs» s’inscrit évidemment dans le cadre de l’axe relatif aux pulvérisateurs du projet Res’eau qui a pour objectif:

- d’identifier les adaptations techniques envisageables sur les pulvérisateurs existants;

- d’accompagner et supporter financièrement un nombre limité de projets portés par les agriculteurs;

- de diffuser les enseignements aux autres agriculteurs du réseau.

Ce projet est limité dans le temps mais aussi dans l’espace. Sur les 14 masses d’eau en mauvais état évoquées plus haut, seules cinq, toutes situées en région limoneuse et sablo-limoneuse, ont été retenues dans le cadre du projet (voir carte).

En conséquence, seuls les agriculteurs dont le siège d’exploitation est situé au sein d’une de ces zones du projet sont éligibles pour ce projet «Adaptation des pulvérisateurs».

 

Jusqu’à 2000 €

 

Seuls les agriculteurs équipés d’un pulvérisateur ayant passé avec succès le dernier contrôle technique et ayant déclaré à la PAC qu’ils effectuent 100% de ses lavages et rinçages au champ pourront bénéficier de l’aide.

Le projet prévoit une possibilité d’intervention pour une liste limitée d’actions. Il s’agit en l’occurrence de:

- l’ajout d’une cuve d’eau claire pour atteindre un volume d’eau claire équivalent à 10% ou 20% du volume nominal du pulvérisateur selon que celui-ci est équipé ou pas d’un gyrolaveur/rotobuse de rinçage interne;

- l’ajout d’un ou plusieurs gyrolaveurs (en fonction de la taille de la cuve du pulvérisateur);

- l’ajout d’un kit de nettoyage externe;

- la main d’œuvre nécessaire à l’installation de l’adaptation.

Par contre, l’achat de buses anti-dérives ou d’équipements nécessaires au remplissage (clapet anti-retour, volucompteur …) par exemple n’entre pas en ligne de compte. L’aide financière octroyée dans le cadre de projet Res’eau couvrira les frais (facture à l’appui) à hauteur de 50% (matériels et main d’œuvre), pour une valeur maximale de 2.000€ htva.

 

Engagement à communiquer

Une des finalités du projet Res’eau étant l’échange de connaissances et d’expériences entre agriculteurs, les bénéficiaires de l’aide s’engagent à partager leur expérience par rapport à l’adaptation apportée sur leur pulvérisateur. Il leur sera par conséquent demandé de fournir un témoignage écrit ou d’accepter une entrevue avec un membre du Service d’Etudes de la FWA.

Pour les projets sélectionnés, 80% de la somme octroyée à chaque projet sera versée dès l’adaptation du pulvérisateur réalisée, vérifiée par une visite préalable sur place. Les 20% restants seront versés après avoir reçu le retour de satisfaction de l’agriculteur.

 

Comment introduire sa demande?

Vous êtes intéressé par ce projet et vous pensez répondre aux conditions d’éligibilité? Complétez alors le formulaire de demande TELECHARGEABLE ICI   et joignez-y impérativement un devis reprenant les équipements et la main d’œuvre nécessaires à l’adaptation de votre pulvérisateur ainsi qu’une photo de votre pulvérisateur et une de l’autocollant du contrôle technique apposé sur votre pulvérisateur (photos à fournir lors du dépôt de candidature).

Adressez le tout pour le 23 février 2020 au plus tard par mail à celeste.quaghebeur@fwa.be ou par courrier à la FWA, Projet Res’eau, Chaussée de Namur, 47 à 5030 Gembloux.

Des renseignements complémentaires peuvent-être obtenus auprès de Céleste Quaghebeur, chargée de mission pour le «projet Res’eau» au sein de la FWA, au 081/627.422.

 

Examen des dossiers

Le jury, composé de membres du personnel de la FWA, de la SPGE et du SPW examinera l’ensemble des candidatures complètes reçues. Le jury se réserve en outre le droit de vérifier l’exactitude du montant du devis. Des informations complémentaires seront à fournir si le devis présente une quelconque incohérence.

Si l’ensemble des candidatures répondant aux critères de sélection dépasse le budget total alloué à cet appel à projets, les projets retenus seront sélectionnés sur base de la date de dépôt du dossier.

Le jury communiquera son avis dans un délai de deux semaines après la clôture du délai de remise des dossiers.

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter