La covid-19 a impacté toute notre société, c’est indiscutable. Le confinement est pesant pour beaucoup d’entre-nous, et soyons honnêtes, même si nous avons conscience de la nécessité du respect des règles sanitaires en vigueur, nous sommes tous très impatients de retrouver nos proches autour d’une bonne table !

Marianne Streel

 

Dans une enquête récente, 86% des Belges déclaraient que, plus encore que les contacts avec les proches, la fréquentation de l’horeca leur manque durant ce confinement. Les responsables politiques et les experts en charge de la détermination des règles du confinement ont bien compris d’une part ce besoin de la population de retrouver un peu de convivialité, et d’autre part -et c’est crucial- la situation économique extrêmement difficile dans laquelle se trouve notre secteur de l’Horeca.

Nos cafetiers, nos restaurateurs, le crient avec angoisse: la longueur de ce confinement et de la fermeture de leurs établissements les laissent exsangues, et fait craindre que parmi eux, nombreux soient ceux qui n’auront pas la possibilité de rouvrir leurs portes, faute d’avoir pu faire face à leurs charges financières, malgré les aides accordées.

C’est dramatique pour notre tissu économique, pour les familles concernées, pour la vie et le tissu social de nos villes et de nos villages…

En tant qu’agriculteurs, nous avons pu poursuivre nos activités : la nature et ses cycles se moquent bien du confinement. Surtout, notre mission primordiale de fournir une alimentation de qualité et en quantité suffisante ne peut en aucun cas être interrompue. Nous pouvons être heureux et fiers d’avoir pu poursuivre notre travail, et d’avoir montré à nos concitoyens qu’ils peuvent compter sur nous pour assurer ce besoin primaire d’alimentation.

Bien sûr, certains de nos secteurs agricoles ont été impactés. Certains en bien, d’autres en mal, nous l’avons déjà évoqué dans nos pages à plusieurs reprises… La fermeture de la restauration collective (cantines scolaires, restaurants d’entreprises...) et de l’horeca n’y est pas étrangère. La manière dont nos consommateurs se sont nourris a été différente au cours de ce confinement: un retour à l’achat local, à la préparation de plats «maison», une attention plus grande à la provenance des aliments… ont été constatés. Réjouissons-nous qu’au passage, nos concitoyens semblent avoir pleinement mesuré l’importance d’avoir une agriculture locale performante, et espérons que ce regain d’intérêt et de reconnaissance perdure au-delà de la crise.

Mais aujourd’hui, il ne s’agit pas de nous… Nos cafetiers et restaurateurs, sauf changement de cap, devraient pouvoir rouvrir leurs portes sous  conditions strictes ce 8 mai.

En tant que concitoyens, il est de notre devoir de leur manifester notre soutien plein et entier! Mieux que quiconque, les agricultrices et les agriculteurs savent qu’il est difficile de poursuivre son activité de chef d’entreprise dans l’incertitude financière! Mieux que quiconque, nous mesurons ce que représente le fait de ne pas percevoir de revenus suffisants pour couvrir les coûts de fonctionnement de son activité !

Bref, mieux que quiconque, nous devons comprendre et soutenir nos collègues de l’horeca, qui sont aussi nos partenaires dans les filières.

Dans une enquête réalisée en ce début d’année, les restaurateurs wallons se déclaraient majoritairement déterminés à rouvrir leurs tables en étant plus attentifs que jamais à se fournir d’abord sur le territoire de notre région. C’est une bonne nouvelle et nous serons là pour leur fournir les produits de qualité qu’ils travailleront avec savoir-faire pour relancer leur activité.

Pour marquer votre soutien à nos partenaires de l’horeca, notre service de communication a réalisé pour vous une affiche détachable que vous trouverez au centre de l'édition de Pleinchamp de cette semaine et en version téléchargeable ci-dessous..

Apposez-là bien en vue dans votre ferme, sur la vitre arrière de votre tracteur…

Et surtout, soyons là dès ce 8 mai, dans nos restaurants et snacks locaux, auprès de nos cafetiers, pour leur montrer que nous tenons à eux et que nous soutenons leur activité, intimement liée à la nôtre!

Prenez soin de vous et soyons solidaires ! Soyons aussi responsables, et respectons scrupuleusement les règles en vigueur pour permettre que cette réouverture progressive évolue positivement, et surtout qu'elle soit durable.

 

 

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter