Un incendie a ravagé la grange et les stocks de paille d’une exploitation agricole à Franc-Waret. Outre la catastrophe que cet incendie représente pour l’agriculteur touché, il nous semble essentiel de préciser quelques éléments, afin d’éviter la naissance d’une inquiétude dans la population qu’on peut trouver légitime suite à l’incrimination des engrais dans le terrible drame survenu à Beyrouth.

Nos exploitations agricoles wallonnes utilisent des engrais de divers types pour fertiliser leurs champs. Les engrais organiques, issus essentiellement des effluents d’élevage, et les engrais commerciaux à base de nitrates mais aussi d’autres éléments fertilisants (comme le phosphore ou le potassium).

Le nitrate d’ammonium qui peut servir de base dans certains engrais commerciaux a été, probablement à juste titre, incriminé comme étant déclencheur de l’explosion qui a ravagé la capitale du Liban.

Nous pouvons donc bien évidemment comprendre que le stockage, dans nos fermes, d’engrais fabriqués à base de nitrate d’ammonium puisse causer des inquiétudes.

 

Il nous semble  important de donner quelques informations quant au type de produit utilisé chez nous, quant à son stockage et à sa manipulation dans nos fermes afin de pleinement rassurer nos concitoyens.

L’administration wallonne qui surveille de près les stockages de nitrates d’ammonium de tout type sur notre territoire est on ne peut plus claire.

Il convient de distinguer les types de nitrate d'ammonium (engrais, nitrate d'ammonium dit technique et autres substances à base de nitrate d'ammonium). Selon sa concentration en azote (supérieure ou non à 28%), sa densité,... le nitrate d'ammonium explose ou pas - plus il est concentré plus il est explosif.

 Pour résumer :

  • En dessous de 28 % d'azote -> nitrate d'ammonium de type engrais (n'explose pas)
  • Au-dessus de 28 % d'azote -> il s'agit de nitrate d'ammonium technique. (il peut alors exploser s'il n'est pas surveillé)

 On peut donc rassurer nos concitoyens : les engrais stockés chez les agriculteurs ne sont pas explosifs. Leurs concentrations en azote est inférieure à 28%. Ils sont en outre testés (tests de détonabilité) avant d'être mis sur le marché.

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter