Le secteur de la pomme de terre a été touché de plein fouet par la crise du COVID. Suite à la diminution de la consommation, tant dans son volet exportation que sur le marché intérieur en raison de la fermeture de l’HORECA et de l’annulation des grands événements, les producteurs wallons de pommes de terre se sont retrouvés avec des stocks excédentaires conséquents.

La FWA en collaboration avec la FIWAP a agi à de nombreux niveaux pour défendre l’intérêt des producteurs. Sensibilisé aux difficultés du secteur, le Ministre de l’Agriculture Willy Borsus a estimé nécessaire d’aider les agriculteurs qui sont restés disponibles et actifs durant tout le confinement mais qui sont également victimes de la crise sanitaire.  Sur sa proposition, le Gouvernement de Wallonie a décidé d’octroyer une aide, pour l’année 2020, aux producteurs de pommes de terre de conservation détenteurs en propriété d’un stock de pommes de terre en vente libre.

Le Gouvernement de Wallonie va intervenir financièrement à hauteur de maximum 50 € par tonne. Cette aide a pour but de dédommager les producteurs wallons de pommes de terre de conservation pour l’année exceptionnelle qu’est 2020. La valorisation habituelle de pommes de terre tourne autour de 150 € par tonne.

Les producteurs wallons n’ont pu valoriser leurs stocks de pommes de terre qu’en vente libre à une valeur très inférieure en 2020, de 10 à 40 € par tonne, c’est-à-dire à perte.

La perte totale pour les producteurs wallons de pommes de terre est estimée, par le secteur, à 40 à 50 millions € par rapport à une année « classique ».

Le modèle d’indemnisation porte sur une aide de 50 € maximum par tonne de pommes de terre de conservation détenues en propriété et stockées à la date du 15 mai 2020. Il est prévu deux paliers d’indemnisation. Le premier porte sur les stocks de pommes de terre compris entre 50 tonnes et 500 tonnes. Le second, en fonction des budgets restant, prévoit une indemnisation pour les stocks allant jusqu’à 1.500 tonnes. Le texte, va être présenté à la Commission européenne afin d’obtenir son aval quant aux exemptions définies dans le cadre de la crise COVID et suit en parallèle son processus décisionnel.

L’objectif est de permettre aux producteurs de rentrer leur demande fin octobre au plus tard.

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter