Lors de l’action organisée avec le COPA-COGECA le 25 juin dernier à Bruxelles à l’occasion du trilogue européen, la Fédération Wallonne de l’Agriculture avait évoqué avec  le député européen Benoît Lutgen et son équipe la possibilité d’une rencontre ultérieure pour discuter plus en profondeur du dossier PAC, dont il n’est pas nécessaire de redire l’importance pour notre secteur. Ces contacts se sont poursuivis par une rencontre à Bastogne le 29 septembre dernier, au cours de laquelle la FWA a pu expliquer au député européen ses attentes et ses craintes.

José Renard

 

A l’occasion de cette rencontre avec le député européen B.Lutgen, la FWA a largement évoqué, d’une part les votes au Parlement européen sur la réforme de la PAC ainsi que sur la stratégie « de la fourche à la table », et d’autre part les discussions au niveau wallon au sujet du contenu du futur plan stratégique de mise en oeuvre de la PAC réformée.

Mercredi dernier, le 27 octobre, à l’initiative de Benoît Lutgen, la Présidente et le Secrétaire général de la FWA ont été reçus par le Commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wojciechowski entouré de sa cheffe de cabinet et de son conseiller pour la PAC.

Pour rappel, dans les toutes prochaines semaines, les États membres devront proposer eux-mêmes les mesures les plus appropriées qui seront appliquées à partir de 2023. Cet ensemble de mesures sont rassemblés dans un plan stratégique qui devra être soumis avant le 31 décembre 2021 à la Commission européenne pour approbation.

Lors de la réunion, le Commissaire a rassuré en expliquant que les plans wallon et flamand seront bien considérés comme deux plans distincts, comme s'ils provenaient de deux États membres différents. Cependant, le commissaire a insisté sur le fait que les deux plans doivent être soumis à temps, c’est-à-dire le 31 décembre de cette année.

Concernant la cohérence entre les différents plans, le Commissaire partage le souci de la FWA d’éviter que des mesures analogues dans des plans distincts soient traitées de manière différente. Il accorde beaucoup d’importance à la transparence. Dès lors il envisage qu’après le premier tour d’examen par ses services, les questions et remarques transmises aux Etats membres soient publiées, permettant ainsi à chacun de les comparer.

Enfin, la FWA a abordé l’importante question de l’enveloppe des paiements couplés et des différences d’interprétation possibles sur le niveau de ceux-ci en Belgique compte tenu des mesures différentes en Wallonie et en Flandre. A cet égard, le Commissaire a également indiqué qu'il examinait la possibilité de maintenir au même niveau le budget des paiements couplés pour les éleveurs de bovins.

 

Sur la photo ci-dessus:

Benoît Lutgen (eurodéputé cdH), José Renard (Secrétaire-Général FWA), Marianne Streel (présidente FWA), Magdalena Majerczyk (chef de cabinet du commissaire Wojciechowski), Janusz Wojciechowski (Commissaire de l’agriculture)

 

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter