Début avril s’est tenue une conférence de presse où étaient présents les eurodéputés belges Benoît Lutgen et Marc Tarabella pour aborder le dernier rapport adopté par le Parlement européen sur l’agriculture bio dans le contexte international actuel.

Celeste Quaghebeur, FWA

 

La commission de l’Agriculture du Parlement européen a adopté le 31 mars 2022 à l’unanimité son rapport d’initiative faisant suite au plan d’action pour l’agriculture biologique, proposé l’année dernière par la Commission européenne.

 

Quel contenu ?

Les députés européens de l’agriculture appellent à un plus grand nombre d’incitations et d’innovations afin de promouvoir l’agriculture biologique dans l’Union européenne.

Ainsi, puisque les États membres ont tous des points de départ différents, ils devraient être soutenus par la Commission pour établir leurs propres stratégies nationales ou régionales en matière d’agriculture biologique. Le rapport souligne également la nécessité de soutenir les agriculteurs dans leurs processus de conversion.

Les auteurs du rapport encouragent aussi vivement à renforcer l’utilisation de technologies numériques ainsi que la recherche et l’innovation (comme pour la sélection végétale de variétés résistantes par exemple) afin de soutenir le développement du secteur.

Beaucoup d’incertitudes

Le vote de ce rapport s’inscrit dans le contexte actuel bien particulier que nous connaissons tous, celui de la guerre en Ukraine, qui a un impact non négligeable sur l’agriculture européenne et dans une certaine mesure sur l’agriculture biologique. En effet, pour l’Europe, la Russie et l’Ukraine sont d’importants exportateurs de tournesol, de colza et de maïs. D’ailleurs, dans une résolution votée fin du mois de mars, le Parlement européen a rappelé l’importance de garantir la sécurité alimentaire en Europe dans ce contexte.

À l’heure actuelle, les conséquences à long terme de ce conflit sur l’agriculture biologique en Wallonie sont encore inconnues et nul ne peut prévoir comment cette situation évoluera.

Priorité sur la demande

Dans ce rapport est abordé la croissance du secteur biologique devant être axée sur le marché et être accompagnée d’un développement global de la chaîne d’approvisionnement et de mesures politiques visant à stimuler l’offre et la demande. Quelques pistes sont ainsi évoquées dans ce rapport, comme la consommation de produits issus de l’agriculture Bio dans les écoles.

Mais pour la FWA, il est plus que primordial de définir des actions concrètes pour encourager cette demande en produits biologiques. Les états membres sont parfois démunis sur ce point.

Un premier constat est déjà dressé par Messieurs les eurodéputés Lutgen et Tarabella, les procédures mises en place au sein des différentes administrations sont actuellement un frein à la consommation de produits locaux et biologiques dans nos écoles wallonnes, et il faudra y remédier

Affaire à suivre…

La résolution proposée par la commission de l’Agriculture du Parlement européen sur le plan d’action de l’UE pour l’agriculture biologique doit maintenant être votée lors de la session plénière du mois de mai.

article_Bio_Pleinchamp18

 

Pourquoi devenir membre FWA ?

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter