Comme exprimé dans mon dernier édito du 15 avril dernier, le mécontentement, le désarroi, le désespoir, la colère face à la gestion administrative, et de la part de certains, politiques des dossiers concernant notre métier, montent dans nos campagnes !

Le Comité Directeur Syndical de la Fédération Wallonne de l’Agriculture est extrêmement préoccupé par la situation très difficile dans laquelle se trouve notre secteur et en particulier par l’érosion constante du nombre d’exploitations agricoles en Wallonie.

Marianne Streel

 

Une délégation d’élus, avec l’appui de l’UAW et de la FJA, a reçu mandat de notre Comité Directeur Syndical de le leur rappeler lors d’une action ce mercredi 5 mai. 

Cette action a été prévue en «bulles» d’un nombre limité de personnes afin de respecter strictement les normes sanitaires en vigueur.

Le Ministre-Président, E. Di Rupo, ainsi que tous les Ministres du Gouvernement wallon, le Président JC. Marcourt et les cinq chefs de groupe du Parlement de Wallonie ont reçu à 11 heures tapantes des mains de nos représentants, un document reprenant nos priorités concernant notre secteur.

Tous les Présidents de partis wallons, les Ministres Fédéraux et les Parlementaires tant fédéraux et wallons ont reçu au même moment, vu les circonstances sanitaires, cette note par email. La FWA est à la disposition de tous, s’ils désirent en discuter avec nos élus et nos services.

Le Ministre de l’Agriculture Fédéral D. Clarinval nous a déjà fait savoir, suite à l’édito, qu’il attendait une de nos délégations dans les prochains jours. Nous en profiterons pour déposer également ce document avec des compléments concernant les matières fédérales, aux Cabinets du Premier Ministre A. De Croo et de la Ministre Fédérale de l’environnement, Z. Khattabi.

Par contre, vous pouvez dès à présent lire ICI, la note remise par notre délégation. Vous le verrez, la FWA demande fermement au Gouvernement wallon, de mettre d’urgence au cœur de ses priorités la préservation de notre agriculture familiale, garante de la souveraineté alimentaire de la Wallonie.

Celle-ci est aujourd’hui mise à mal: le manque criant de revenu dans nos fermes rend le métier trop peu attractif, et c’est tout notre tissu économique rural, nos filières alimentaires et notre capacité à faire face au défi climatique qui sont mis en danger.

Le revenu moyen agricole représente 40% du revenu comparable wallon et si on ajoute à cela la charge et complexité administrative dans nos exploitations et les incohérences entre les politiques mises en place, on a une partie importante de la cause de la diminution du nombre d’exploitations sur notre territoire. Il est donc plus que primordial pour les décideurs politiques de s’emparer très sérieusement de ce problème en facilitant et en soutenant l’installation de nos jeunes.

La FWA rappelle également que les agriculteurs wallons pratiquent une agriculture qui reste intimement ancrée dans un schéma familial, à taille humaine, liée au sol et pleinement acteur de notre ruralité. C’est une richesse inestimable qu’il est urgent de préserver et de développer. Notre agriculture est prête à empoigner les nombreux défis qui se profilent, mais elle ne peut le faire en reposant sur les sables mouvants économiques dans lesquels elle s’enfonce aujourd’hui de façon inquiétante. Trop souvent, l’aspect économique est délaissé. Trop nombreux sont ceux qui ne voient plus notre secteur qu’avec un rôle environnemental! Oui, nous sommes volontaires d’être acteurs de toujours plus de respect de l’environnement, de solutions pour notre climat et pour notre biodiversité. Nous sommes conscients de ces enjeux mais la durabilité de l’agriculture familiale wallonne ne passera que par le respect des aspects économiques, environnementaux et sociaux! Trop de monde l’oublie! Trop de monde manque de réalisme! Et ce, au grand risque de rater la transition si nécessaire!

Nous les agriculteurs et agricultrices de Wallonie sommes des chefs d’entreprise qui faisons preuve jour après jour, d’un sens aigu des responsabilités qui sont les nôtre, et qui sont essentielles à notre société, comme la crise du covid nous l’a rappelé. L’agriculture est un métier, et nous pouvons et devons être fiers de ce beau métier. Nous assumons nos missions avec professionnalisme, dans le respect du cadre qui nous est imposé et méritons d’être considérés avec respect et de bénéficier de la confiance du monde politique. 

Aujourd’hui, l’agriculture comme le reste des secteurs économiques et de la société est à un tournant! Nous, agriculteurs wallons, souhaitons avec ambition, pouvoir être en mesure de répondre à tous les défis qui se présentent à nous. Nous réclamons, du Gouvernement qu’il nous permette d’être acteurs d’un monde toujours plus durable.

 

Nous attendons du Gouvernement qu’il tienne compte de nos 5 préoccupations primordiales dans toutes ses décisions:

-           revenu pour nos familles agricoles;

-           simplification administrative et cohérence politique;

-           soutien à l’installation;

-           respect de notre un métier;

-           soutien de l’agriculture comme secteur économique.

 

Et nous réclamons fermement qu’il revoie en urgence, sa vision de notre agriculture et l’exprime clairement: veut-il réellement conserver le modèle agricole familial lié au sol qui est celui que nous pratiquons en Wallonie?

 

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter