« Le grand syndicat ne fait rien, refuse de s’associer aux actions ». Combien de fois ces derniers mois, la FWA n’a-t-elle pas dû encaisser de tels reproches ? En outre, quand à la suite d’une décision prise démocratiquement et à une très large majorité du Comité directeur syndical, la décision de ne pas participer à une manifestation est très bien expliquée dans notre journal Pleinchamp, l’article semble être passé inaperçu.

José Renard

Et pourtant, l’actualité des derniers jours a été riche en conclusions heureuses qui sont autant de réussites syndicales confirmant le bien-fondé de la méthode FWA.

Qu’est-ce que la méthode FWA, au fond ?

C’est, au fil des mois, travailler sans cesse, sur tous les dossiers, à la sensibilisation des décideurs, entretenir des contacts permanents, cultiver la concertation et maintenir une pression constructive mais ferme, sur ceux qui prennent les décisions qui influencent notre secteur.

C’est aussi informer et sensibiliser le grand public, lui expliquer et valoriser à chaque instant les réalités de notre métier, ses exigences et ses apports positifs à notre société.

C’est également agir de façon responsable et toujours en tant que force de proposition capable de présenter des alternatives crédibles.

C’est, au besoin, déclencher des actions juridiques auprès des cours et tribunaux, pour faire entendre notre voix, comme nous l’avons notamment fait dans le dossier RN 25, en introduisant un recours devant le Conseil d’Etat.

C’est aussi, à chaque fois que c’est nécessaire, organiser des actions plus musclées, toujours dans le respect des personnes et des biens.

Voilà la méthode FWA : un travail de fond, construit, réfléchi, pour tous les secteurs et tous les modes de production, et une défense ferme et déterminée des positions prises par nos élus dans nos structures. Et c’est une méthode qui porte ses fruits ! Le syndicalisme qui réussit est celui qui réfléchit, discute et concerte

Le mercredi 16 octobre, nous avons eu le plaisir de pouvoir relayer l’annonce faite par les Ministres Borsus et Henry de l’abandon des travaux de construction de la route de contournement de Perwez. C’est une victoire pour les agriculteurs concernés, qui pourront continuer à exploiter leurs terres, et pour la FWA, qui s’est battue à leurs côtés.

Le début des travaux était prévu pour les prochains jours : c’est la démonstration qu’il ne faut pas lâcher, et continuer le combat jusqu’au bout contre les décisions qui nuisent à notre secteur et ne font pas suite à une concertation équilibrée.

Ce lundi 21 octobre, la Ministre Valérie de Bue a annoncé le retrait de l’arrêté interdisant la circulation des convois agricoles sur la RN 25. C’est une satisfaction pour la FWA, qui depuis l’annonce de cette décision du Ministre Di Antonio, ne cesse de travailler à sensibiliser les responsables politiques concernés, aux côtés des élus des communes touchées, et des agriculteurs de la région. Diverses actions ont été organisées pour attirer l’attention sur le manque de réflexion et de concertation autour de cette décision.

Distribution de pommes de terre et discussion avec les usagers, opération « Vis ma vie sur la RN 25 » servant à montrer la dangerosité des itinéraires alternatifs, nombreuses rencontres politiques…la FWA a multiplié les actions pour faire comprendre l’importance du dossier au grand public, aux responsables politiques locaux et régionaux, ainsi qu’au Ministre à l’origine du projet d’interdiction.

Cet été, après avoir posé un ultimatum au Ministre Di Antonio, et face à son refus d’entendre nos arguments, la FWA a introduit un recours en annulation pure et simple de cette décision auprès du Conseil d’Etat. 

La semaine dernière, une délégation de la FWA a demandé à rencontrer la Ministre Valérie de Bue afin de lui expliquer pourquoi la suppression de l’autorisation de circuler sur la RN 25 est une véritable catastrophe pour les agriculteurs de la région (absence d’itinéraire alternatif sûr et adapté au charroi agricole, surtout) et consiste plus en un déplacement du risque de circulation routière qu’en sa réduction.

La Fédération Wallonne de l’Agriculture s’est engagée à participer pleinement à la construction d’une politique de sécurité renforcée sur la RN25. Dès cette semaine, vous trouverez dans nos pages un rappel des mesures à respecter pour assurer une bonne visibilité de vos engins agricoles, sur la RN 25 comme ailleurs. Nous sommes pleinement conscients de notre part de responsabilité et de travail à réaliser afin de contribuer à assurer la sécurité des citoyens qui empruntent cette route chaque jour et nous sommes engagés à apporter notre contribution à cet objectif.

La crise du secteur de la viande bovine fait partie de nos plus urgentes priorités. Ces dernières semaines, nous avons multiplié les travaux et conçu, avec les éleveurs de la commission productions animales, un plan d’actions très concrètes concernant tous les maillons de la chaîne. Ce plan a été présenté et débattu en section provinciale du Luxembourg lors de la soirée organisée le mardi 15 octobre à Libramont. Comme le fonctionnement de la FWA le prévoit, ce plan a également été discuté en comité directeur syndical, avant d’être proposé et défendu lors de la rencontre d’une délégation de la FWA avec le Ministre wallon de l’Agriculture. Vous trouverez un article détaillant ce plan en cliquant ici.  Nous devons souligner que ce plan comporte, de l’aveu même du Ministre, de nombreuses convergences avec  sa propre analyse et ses réflexions concernant le secteur de la viande bovine. Nous continuerons donc le travail pour concrétiser ces mesures le plus rapidement possible, afin d’aider un secteur qui en a un besoin urgent.

 

 

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter