La période que nous traversons est difficile pour tout le monde. Ce que nous vivons est inédit, et digne d’un scénario de mauvais film catastrophe. Les populations confinées, les hôpitaux débordés, les commerces (presque) tous fermés…qui aurait pu imaginer une telle situation il y a encore quelques mois ? Dans cette atmosphère anxiogène, je vous invite à une réflexion positive sur ce que cette crise révèle sur notre secteur.

Anne Pétré

Le métier d’agriculteur est difficile… ce n’est pas à vous, agriculteurs, ou lecteurs avertis et fidèles, qu’il faut le redire. Les préoccupations sont grandes et multiples dans de de nombreuses fermes familiales: extrême tension économique, difficulté à trouver un repreneur pour beaucoup d’agriculteurs, sans mentionner les normes sévères à respecter, les contrôles qui les accompagnent et le poids du travail administratif.

Bref, la situation est loin d’être enviable pour ceux qui ont choisi ce beau métier.

Beau métier…le mot est lâché. Ce que vous faites est formidable ! La situation que nous traversons, avec tout ce qu’elle a de dramatique, offre au moins cette opportunité : faire comprendre à tous à quel point le secteur agricole est aux sources mêmes de la sécurité des populations.

Chaque jour, les agriculteurs wallons assurent l’approvisionnement de nos concitoyens en nourriture, tant en volume régulier qu’à un niveau de qualité contrôlé en permanence. La plupart des consommateurs n’y pensaient plus : entrer dans un supermarché, trouver de tout, à un prix très accessible, quoi de plus normal en effet ? Nous ne devons pas nous en offusquer, c’est la preuve que vous assurez votre mission, et que les consommateurs le savent, et qu'au-delà de l’agribashing pesant que nous ressentons ces derniers temps, malgré tout, ils savent qu’ils peuvent compter sur vous.

Mais voilà, subitement, à la lumière de cette crise, ce qui depuis longtemps était une évidence est devenu une source de stress. Ces derniers jours, certains rayons de nos supermarchés se sont retrouvés vidés des habituels monceaux de denrées qu’on y trouve en temps normal.

Nos concitoyens ont eu peur… Peur de sortir, peur de manquer… Et c’est ça, la bonne nouvelle: ils ne manqueront de rien, parce que vous êtes là, avec toute la filière qui transforme et commercialise les produits de vos champs et de vos étables et assurer cette mission essentielle que vous portez jour après jour.

C’est le printemps, la nature se réveille et n’a pas l’intention d’attendre la fin du confinement. C’est bien pour cela que les agriculteurs constituent l’une des rares catégories de la population qui va poursuivre son travail presque comme d’habitude, en respectant les mesures de sécurité préconisées par nos autorités. Même si les difficultés économiques sont là, et que certains marchés s’en ressentent, c’est précieux de pouvoir travailler. L’Horeca, les commerçants contraints de fermer boutique, les salariés en chômage économique… vivent des moments terribles, et nous avons le devoir de penser à eux et de leur manifester notre solidarité.

Vous allez donc continuer à mener à bien votre mission, et à produire ce que nos concitoyens savoureront dans leurs assiettes.

Si le risque est présent pour tous de rencontrer et de contracter la maladie, nous devons apprécier aussi le fait d’exercer ce travail en plein air, dans des conditions de relative sécurité, loin du stress que ressent le personnel soignant qui chaque jour, rejoint son lieu de travail avec, sans doute, un peu de peur au ventre. Eux aussi, on ne le dira jamais assez, font un sacrément beau boulot !

La FWA poursuit son travail aussi, chaque membre du personnel est présent, depuis son domicile, pour répondre à vos questions et gérer les dossiers en cours, qu’ils soient ou non liés à la crise sanitaire actuelle.

Vous pouvez nous joindre comme d’habitude : nous travaillons, lisons nos mails, et décrochons nos téléphones sur lesquels nos lignes professionnelles ont été déviées.

Nous resterons à vos côtés, tout au long de cette crise, comme nous essayons de l’être au mieux tout le reste du temps.

Nos responsables aussi sont sur le pont: ils relaient vos demandes, interviennent auprès de nous, et interpellent avec nous les responsables politiques et les filières pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés sur le terrain.

Vous faites un métier formidable… Pas seulement maintenant, toute l’année !

Prenez grand soin de vous et de vos proches, le pays a besoin de vous…et maintenant, il le sait !

 

Devenir membre FWA

Suivez l'évolution des prix grâce à notre outil de marchés
Savoir quand commencer vos récoltes grâce à notre outil météo
Nous vous offrons une sécurité juridique grâce à notre syndicat
Tout savoir sur votre secteur grâce à nos actus et notre pleinchamp

Inscrivez-vous à notre newsletter